RETOUR À SOI #43: Comment voir la Solitude pendant son Éveil

Publié par

En ce moment, j’essaie de rester connectée avec moi-même et d’évacuer de veilles choses. En restant loin des réseaux sociaux, en méditant dans le silence sans être affectée par différentes énergiess, bien-sûr, de vieux souvenirs ont remonté à la surface. Je pensais vraiment avoir dealé avec mais non. C’est fou comment les distractions nous font dévier de notre cheminement. Si on n’est pas discipliné en restant concentré sur nos projets et nos passions, on s’y perd et le temps passe mais rien n’avance comme on le pensait. Notre guérison et notre purification est en mode stagnation. Je me disais « ok ben ça fait un bout que c’est arrivé donc c’est parti». NON! Sans m’en rendre compte, je les avais fui. Alors, maintenant j’adore ma solitude et mon isolation parce que c’est ma protection, c’est mon moment de paix, de réflexion, d’inspiration et d’élévation.

J’avais même enfoui une énorme colère envers mon twin flame, c’est tellement pas facile, je vous le jure que c’est un cheminement très complexe et j’essaie seulement de voir le bon côté de la chose en continuant de me concentrer sur ma guérison. C’est vraiment BEAUCOUP de pardon, pardon de soi et des autres. Vous pouvez voir ma grande frustration envers mon TF dans mon dernier article. Je pensais même pas que je ressentais cela envers lui, j’imagine que j’ai voulu fuir cette douleur d’abandon en étant naturellement positive mais à l’intérieur ça me faisait quelque chose. Les blessures d’enfance sont revenues pour être confrontées et je crois que c’est là pour ça; pour guérir. C’est parti, je crois…j’espère en-tout-cas parce que ça fait trop mal sérieux. Je suis tellement fatiguée que je vais prendre une pause, ne plus en parler, rester dans mon petit coin pendant un moment. J’en peux plus de cette douleur. Avant, j’avais la capacité de passer à autres choses facilement et plus rapidement. En restant dans le calme et dans le silence parfait, je réalise que je suis encore chargée émotionnellement avec des évènements qui ont eu lieu, il y a de ça 1 an. C’est un peu pour ça les traumas et les attaques, c’est pour nous garder en basses vibrations, dans le passé ou pour rester une enfant dans un corps d’adulte. Il est maintenant le temps de passer à autres choses, je ne peux pas continuer de souffrir. Je peux plus me faire ça. Souffrir pour les autres? Non! Je m’aime trop et je mérite d’être au moins en paix.

Je pensais pas que ça prendrait autant de temps guérir mais ça peut faire du sens quand on regarde l’histoire derrière tout ça. Ce que j’ai dit a sa part de vérité, ma vérité, ou plutôt je le voyais à travers un filtre du passé qui n’est plus nécessairement bon. I can’t be used anymore et voilà que maintenant, je ne fais plus confiance à personne, j’essaie de voir le monde de manière positive mais je n’y arrive pas tout le temps. Quand je pense avoir terminé avec un obstacle ou une blessure, quelque chose de laid remonte à la surface pour être confronté une dernière fois. Alors mon focus c’est de vivre dans le moment présent.

Je suis obligée de faire attention à ce que j’écoute, à ce que je dis, à mes pensées et aux énergies que je permets d’avoir autour de moi parce que ça m’affecte beaucoup plus que je le pense. Je reste le plus loin possible de l’ordi et de mon cell parce que parfois trop c’est trop. À un certain moment donné, accumuler trop d’information nous rend fou. Tu ne sais plus quoi penser, tu ne sais pas qu’est-ce qui vient de toi ou pas. Avant ma petite pause (que je compte reprendre), je me sentais devenir Un avec mon ordi, je me sentais devenir un robot, je ne peux pas me permettre de me remettre dans une position de vulnérabilité en abusant de ces choses.

J’avais tellement peur de devenir une de ces femmes, indépendantes, pleines de succès, bien entretenues mais qui finissent vieilles filles parce qu’elles ont tellement donné leur cœur qu’avec le temps, elles ne ressentent même plus le besoin d’être en couple. Aujourd’hui, je pense autrement. On peut voir dans ma réflexion qu’il y a un certain contentement «puisqu’elles ne ressentent plus le besoin» de se sentir complète avec quelque chose à l’extérieur d’elles et comme j’ai dit, très souvent elles ont beaucoup de succès. Et c’est merveilleux si on est capable d’atteindre ce niveau de bien-être sans ressources externes. J’avais tellement peur de la solitude que j’ai fait de drôles de choix pour être certaine de ne pas la ressentir. Si nous sommes pas capables de trouver un certain contentement en étant avec notre personne, il y a un petit problème.

Je ne retrouve pas la référence, mais il y a un passage de livre qui dit que si tout le monde pouvait s’asseoir en toute tranquillité et réfléchir dans le silence, on réglerait tous nos problèmes. La chose qu’on fuit tant et qu’on a le plus peur est celle qu’on doit absolument confronter, ensuite il n’y a plus rien qui fait peur. Ironiquement, la chose qu’on fuit le plus souvent, c’est Nous-Mêmes. Je réalise que prendre soin de moi est un emploi à temps plein. Je n’aurais pas penser être capable de faire ça un jour, notre éducation nous dit qu’il faut toujours aider, se soumettre, obéir et tout compromettre pour satisfaire quelqu’un d’autre: nos parents, le professeur, notre copain/copine, le gouvernement, la famille, la religion, nos enfants…ça ne finit plus. Alors, oui j’ai eu un sentiment d’inconfort et de culpabilité, avant d’être capable de me mettre en première en plus de le faire à temps plein. J’aime beaucoup ça je vous avoue. J’y vais avec le flot, j’écoute mon Intérieur, mes besoins et mon corps mais toujours pour le mieux, je ne cède plus aux tentations. Mon but c’est de devenir Souveraine et me débarrasser de tous ces programmes. Le monde s’en va dans une direction où il reprend son pouvoir authentique pour être plus connecté avec sa créativité.

J’avoue que j’avais peur de devenir narcissique en me mettant en première de cette façon alors que c’était la chose à faire. Les êtres empathiques ont toujours peur d’être narcissiques (avec raisons) c’est pour cela qu’ils/elles ont tendance à négliger leur santé émotionnelle voire même physique pendant un peu trop longtemps. On attend souvent d’avoir atteint le fond des ténèbres pour changer. Je ne crois pas que c’est nécessaire d’atteindre ce niveau mais vous savez, les humains apprennent mieux comme ça.

Plus je commence à m’aligner, plus je vois les avantages d’être dans sa petite bulle de paix. Plus je connecte avec Dieu, Moins je me sens Seule. Plus je me concentre sur mes passions, moins je me sens seule. Plus je prends soin de moi, plus je suis heureuse. Parce que le monde extérieur me semblait méchant et non-sécuritaire, je me suis toujours créé une petite bulle protectrice pour m’évader dans mon monde, ça me permettait d’être imaginative et de me perdre dans un monde fictif. Ça ne m’a toujours donné des résultats positifs dans le monde adulte mais c’est quand même là que j’y tire  toute ma créativité, ça fait de belles histoires.

Ça me rappelle ce long moment d’isolation que j’avais pris après de gros traumas, c’était une façon de me protéger, c’était un mécanisme de défense et j’aimais ça parce que j’ai jamais vraiment trouvé un groupe de personne avec qui je pouvais être authentique sans jugements. Je dois souvent faire semblant d’être endormie, matérielle ou superficielle pour qu’on puisse s’entendre et je déteste faire semblant. Je ne me sens pas loyale à ma personne alors j’ai préféré l’isolation.

Après un bon moment d’isolation, j’avais envie de connecter avec le monde extérieur. C’est sûr que viendra le moment où il faudra sortir de son cocon pour connecter avec différentes personnes. Comprenez que l’humain n’est pas construit pour être isolé, donc on n’est pas supposé se sentir seul non-plus…même quand on l’est physiquement. Et en même temps, comment s’avoir où nous sommes rendus dans notre cheminement si on reste trop longtemps isolée du reste du monde? Comment vivre sur la planète en étant complètement retirée de ce qui se passe? Il y a un danger à l’isolement prolongé, je l’ai vu. On devient confortable dans le petit monde qu’on s’est créé pour se protéger et si on y reste longtemps et qu’on débarque sur Terre, ça peut faire un choc. Il faut en effet protéger son énergie tout en étant capable d’évoluer avec les autres parce que Nous sommes UN. Quand on ne sait pas ce qui se passe, on est un peu perdu et on ne peut créer quelque chose qui résonne avec le monde. On devient un peu trop individuel voire presque narcissique et ce qu’on crée n’est pas compris, nous perdons donc la compréhension Universel.

C’est une belle chose la solitude, il y a tellement de chose qu’on est capable de faire: on peut se concentrer sur ses passions, on peut s’évader dans la lecture, dans la méditation, s’améliorer, se pousser et se motiver soi-même. Retourner à la Source si nous nous en sommes éloignés et ça peut faire peur de se retrouver parce qu’on est habitué de chercher une distraction ou des connexions pour s’évader de nous-mêmes. Éventuellement, on ne se sent même plus seul.

Pendant un moment de silence, j’ai aussi eu comme message: «Mais tu le faisais déjà toute seule!» C’est vrai, je faisais déjà Tout, seule depuis un bon bout de temps, j’ai toujours été indépendante. Ce sont mes blessures d’enfance qui me faisaient penser que j’avais absolument besoin de quelqu’un dans ma vie pour me sentir bien. Pour avancer et faire ma mission j’ai seulement besoin de ma personne, de la motivation, ma santé, de la discipline et de l’amour de soi. Je me battais (spirituellement) presque comme un homme. Je me suis défendue seule, je me guéris seule, je me suis relevée seule, je me suis motivée seule, j’ai tout fait seule, j’ai survécu et combattu des gros démons de 6 pieds 3 SEULE. lolll (avec l’amour et la protection de Dieu). Mais c’est trop vrai, je le faisais déjà, ça m’a remonté le moral et ça m’a motivé à ne pas abandonner.

En ce moment mon espoir amoureux est plutôt Global. On ne va pas se cacher qu’on a encore du travail à faire pour arriver à créer plus d’amour et d’acceptation sur Terre. Lorsque j’ai complètement lâché prise sur l’idée d’être en couple et sur le fait que l’amour que j’avais en moi devait se diriger vers l’extérieur, l’amour en moi n’a pas tardé à prendre de l’expansion. Il s’est tout simplement dirigé sur tout ce qui EST; Dieu la Source de Vie, Moi (enfin), les enfants, l’humanité, mes passions, c’est illimité comment on peut profiter de cette énergie parce qu’elle est toujours là. J’ai senti une légèreté et une libération dans mon cœur. C’est une énergie que nous pouvons créer et nous en nourrir afin de transcender toutes blessures et distorsions de nos vieilles croyances comme celle où j’ai toujours pensé qu’il me fallait un homme pour survivre et me protéger dans ce monde cruel. En faisant un lourd bilan, ceux qui ont fait parti de ma vie étaient ceux qui m’apportaient dangers et misères. Ça me redonne beaucoup de force de voir que je peux me protéger seule en imaginant que je ne suis plus en danger maintenant. C’est parti cette croyance.

Dans le tout profond de moi, je sais très bien qu’une vie peut être complète, amusante et satisfaisante sans être en couple. J’apprends donc à balancer mon énergie masculine et féminine, j’explore tous les côtés de mon existence. Et ce serait de mentir de dire que je ne veux plus partager ma vie avec quelqu’un, j’aimerais ça un jour mais pas dans cet état.

Avant d’en arriver là, j’ai dû accumulé plusieurs expériences peu gratifiantes, j’ai attiré des personnes qui reflétaient les leçons que je devais apprendre. Ils seraient des catalyseurs pour que je puisse évoluer. Cette codépendance et ce désespoir m’ont amené à ma perte et je n’allais nul part. Je choisissais même des individus avec qui j’allais me sentir encore plus seule. Quand je suis enfin retournée à la maison, chez moi, à l’intérieur, je me suis sentie moins vide.

De plus, je me disais que je pouvais enfin faire ce que je désire sans personne pour me ralentir, me rabaisser, m’utiliser, m’espionner, me punir, m’emprisonner. Non ce ne sont pas tous les hommes qui sont ainsi, je le sais, cependant c’est ce que j’attirais parce que je refusais de prendre ce temps pour moi pour me faire face. Après un moment, même si ces genres de dynamiques toxiques étaient ma zone de confort, mon corps ne le supportait plus.

C’est le plus grand service que je me suis rendue en prenant ce temps pour moi. Maintenant que j’ai trouvé une paix, J’ai aussi développé mon discernement par rapport aux énergies que j’accepte dans mon environnement. Avec les décisions que j’ai prises, il m’est impossible de vivre ces expériences antérieures. Donc, prenez ce temps pour vous, mettez toute votre attention sur vous et les choses que vous aimez, qui vous rendent vivantes et L’Univers s’ajustera à Vous! Vous êtes importantes.

PS.: Désormais, j’utiliserai souvent le féminin dans tous mes textes parce que le féminin n’exclut pas le masculin (la plupart du temps) et nous sommes UN !🤩

Facebook : Fabyo LaLove

Instagram : DJ.Fabyola

Vous pouvez aussi m’écrire au courriel: djfabyola@gmail.com

Je vous aime!

DJFabyola ♫♪

Tous droits réservés. © 2021 djfabyolalove.wordpress.com & Radio TranscendanSe

Copyright © 2021 djfabyolalove.wordpress.com & Radio TranscendanSe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s