SPIRITUALITÉ #2: Sortir du Statut de Victime

Publié par

Ouf! Fini la victimisation. C’est fini l’attente, l’emprisonnement, le people pleasing, les distractions et le syndrome du paillasson. Je suis complètement libre de tout fardeau qui ne m’appartient pas. J’avais beaucoup de programmes à guérir en moi, en plus d’en laisser d’autres s’écrouler complètement. Quand on comprend bien ce qu’est un être empathique, on peut en déduire que ces gens sont carrément des systèmes, donc lorsqu’ils sont malades c’est parce qu’ils contiennent en eux un système corrompu, une façon de penser dépassée et leur corps demande de l’attention parce qu’il faut purger. D’où l’importance de leur guérison. Comme les sacrifices sont terminées, il n’est plus nécessaire de faire quoi que ce soit qui va à l’encontre de notre libre-arbitre. Il est, cependant, bien de savoir que leur guérison a une grande importance sur le collectif. En effet, une fois que c’est fait, c’est tout un système qui évolue, qui guérit ou qui s’écroule. Bref, nos traumas doivent se dissoudre pour guérir la planète. Parce que j’étais encore prise dans certains endroits avec certains traumas, ce qui me gardait connectée à certaines personnes, parce que je n’étais pas sortie de la victimisation de tout ce qui s’est passé. J’avais rencontré un mur mais c’est lourd et ça devient extrêmement difficile d’avancer avec l’approche de victime parce que notre pouvoir est dirigé vers l’extérieur.

Quand j’ai commencé ce chemin spirituel, il y a environ 6 ans, je ne savais pas dans quoi je m’embarquais je croyais que j’allais prendre un petit temps pour me retrouver en tant que personne et guérir quelques blessures….eh bien non, ce fut un peu plus compliqué que je le pensais. À certains endroits, la résistance au changement est plus grande et j’ai été surprise de constater que nous n’étions pas libres comme je pensais l’être. Ce que j’ai découvert dans certains programmes et dans ma lignée familiale m’a laissé sans mots pour pouvoir décrire ces expériences; Je peux dire que c’était sauvage, impitoyable et sans merci. On s’est vraiment perdu. J’y été sans connaissances de base, sans protection, sans support.

J’ai laissé partir un aspect de moi qui se voyait toujours victime des circonstances qui l’entouraient et j’ai choisi un autre rôle dans cette vie. J’ai soudainement eu le goût de me prendre en charge, d’être plus sûre de moi. J’ai compris que si je voulais avancer, je devais me présenter autrement.

C’est vrai que ce j’ai vécu était injuste mais j’avais ma part de responsabilité là-dedans et il me reste deux choix: continuer le cycle du «pauvre-moi» ou ignorer la négativité autour de moi à un point que je n’en parle même plus parce que toute mon attention n’est que sur le positif, la création, l’inspiration, le bonheur et l’amour de Soi. Comprenez que de se sortir de l’état de victime ne veut pas dire que vous ne l’êtes pas et que vous n’avez pas souffert. C’est d’accepter ce qui a été fait et d’essayer de voir que c’était POUR vous et non CONTRE vous. C’est difficile à cause de la douleur que ça peut causer, les traumas que ça laisse et de la méchanceté gratuite mais imaginez la force que cela vous donne lorsque vous vous relevez, imaginez la motivation qui vient après. Le but de laisser partir la victimisation c’est de faire en sorte que notre histoire et nos blessures du passé ne deviennent pas notre identité.

Je m’entends encore agir en victime mais j’en suis maintenant consciente. Ce n’est pas quelque chose qui part du jour au lendemain parce que ça demande un effort constant où il faut faire attention à nos pensées et à nos paroles pour ne pas se laisser distraire et sombrer dans nos plaintes constantes et nous voilà en mode stagnation parce que rien ne bouge puisque vous n’avez pas changé non-plus. C’est destructeur et vous créez encore plus de situations similaires. Ain’t nobody got that kind of time!

Comme nous voulons justement vivre dans un monde plus humain, il ne faut pas oublier d’honorer sa vulnérabilité non-plus. Laisser la victimisation signifie qu’il faut se regarder dans le miroir et reconnaître qu’il y a en effet une ou plusieurs expériences qui ont laissé leurs traces et se demander comment y faire face afin que cette expérience ne se reproduise plus. Certaines personnes bâtissent toute une existence en portant ce chapeau de victime perpétuelle sans jamais trouver les moyens de se sortir de cet état inconfortable et les voilà en train de vivre la même vie pendant des années parce qu’ils ou elles n’ont pas réussi à changer, pardonner, oublier.

L’Ego ADORE cette position: recevoir la sympathie, la pitié, des faveurs et montrer qu’on souffre plus que tout le monde. Avez-vous déjà eu une discussion avec quelqu’un et tout d’un coup vous êtes en train de faire une compétition pour trouver qui a le plus souffert? C’est pour vous montrer à quel point on aime ça et on veut cette confirmation qu’on était en effet victime. Pourtant, c’est une position qui retire notre Pouvoir d’agir afin de changer SA propre situation et SON mal-être intérieur en plus de ne jamais prendre responsabilité pour ce qui se trouve en soi et nul part ailleurs. Cela vous permet donc de ne pas faire grand chose puisque nous avions donné notre pouvoir: la vie nous arrive, nous la subissons, nous sommes impuissants alors si rien ne fonctionne on aura toujours quelqu’un sur qui on peut mettre le blâme de notre inaction. Les circonstances nous ont maintenant définis pour toujours et maintenant tout ce que nous faisons c’est attendre qu’un sauveur imaginaire viennent nous sortir sans jamais être capables de s’en sortir soi-même ou de faire notre part. Je ne dis pas qu’il faut complétement ignorer le mal qui a été fait, au contraire, il faudra reconnaître qu’après un certain temps, il y a une part qui nous appartient aussi devant ce qui se présente devant nous, face à une émotion que NOUS ressentons. Une fois cela fait, prendre action (à petits pas vers l’avant) car c’est beaucoup plus gratifiant, constructif et nous créons une ouverture pour créer un meilleur avenir, parce qu’on a le droit à la paix d’esprit et d’être épanouie.

C’était devenu lassant et malaisant pour moi de rester dans le passé et d’en être encore affectée. J’ai aussi remarqué que plus je parlais de ma personne en victime, plus j’attirais à moi d’autres situations où je finissais par être encore et encore «une victime». Bien-sûr, tout est une question de perception, parce que maintenant, je réalise que ces expériences ont été de belles leçons de vie. La plupart des gens avec qui je parlais n’en avaient rien à cirer de mes problèmes, très souvent, ils devenaient ceux qui allaient me faire le même coup dont je me suis plains au début. On est d’accord pour dire que ce n’est pas constructif du tout? Pas toujours facile je l’admets mais ça vaut le coup.

Quelques trucs pour s’en sortir?

Pour commencer la vraie guérison, il faut accepter de ne plus se voir comme quelqu’un qui subit sa vie mais comme un individu qui était en consentement avec tout ce qui est arrivé pour une cause plus grande. Ce n’est pas une position qu’on peut rester éternellement même si c’est vrai que vous l’étiez. Voyez-le comme un processus qui était là pour vous faire apprendre une leçon et évoluer ou faire évoluer les autres autour de vous. Il faut donc vraiment vouloir s’en sortir. Il y a du monde, que peu importe le nombre d’années qu’un évènement est arrivé, ils/elles ne s’en rendent pas compte qu’ils/elles y sont restées, peu importe le mal que ça leur fait, ils/elles ne peuvent s’empêcher d’en parler. C’est plus facile se plaindre parce que vous n’avez rien à faire pour changer la situation, c’est quelqu’un d’autre qui doit le faire = la recette parfaite pour toujours être insatisfaite de sa vie. Ça m’est arrivé, c’est pas grave mais on se relève après ça, nous sommes des écoliers qui traversent ce qui doit être traversé pour évoluer.

► Confronter ses blessures et y faire face brutalement s’il le faut, s’asseoir avec l’inconfort jusqu’à ce que ça passe, le temps guérit tout mais il ne faut pas fuir la douleur parce que ce sera toujours là, même si vous le camoufler avec des cigarettes, de la drogue, les médicaments, du surmenage de travail, la douleur est toujours là, enfouie oui, mais toujours là. Vous ne faites que retarder le processus de guérison. Je crois aussi que la meilleure personne pour se guérir c’est vous-même, vous vous connaissez mieux que qui compte (en-tout-cas je l’espère) et vous savez ce qui vous a causé des traumas en vous. Pas obligée de le faire seule, car vous pouvez toujours 🔽🔽🔽

► Trouvez de l’aide, si vous vous entendez répéter les mêmes histoires, il n’y a rien de mal à investir sur soi et trouver de l’aide. Ils/Elles sont là pour ça. Consultez une thérapeute, une psychologue, une psychothérapeute, une guérisseuse et sortez le négatif et le mal qui a été fait de votre système corporel, de votre mental et de votre âme.

► Les médias sociaux; il existe, en effet, une panoplie de pages et de guides qui peuvent vous aider et tout ça gratuitement. Ils vous donnent leurs trucs et vous guident pendant votre éveil. Beaucoup nous partagent leurs découvertes avec bienveillance. Vous n’aurez pas à faire votre transition sans aucune aide pour vous guider dans votre Éveil. Choisissez ceux qui résonnent avec ce que vous cherchez et votre niveau de spiritualité. Il y en a pour tout le monde: il y en a pour les abus, les narcissiques, le trauma bonding, les dépendances, pour retrouver sa liberté, pour augmenter ses vibrations….À vous de choisir. Attention parce que beaucoup se nourrissent de la vulnérabilité du monde et créent des relations de codépendance, de peur ou de domination (à cause de leur dons), faites confiance à votre discernement. Je vous conseille de ne pas en prendre trop en même temps. À un certain moment donné, vous verrez que vous deviendrez votre propre guide.

► Méditation, méditation et encore méditation: Ça vous garde dans le moment présent, vous n’avez plus à vous identifier à vos pensées (qui créent votre réalité). Votre concentration, votre joie de vivre et votre vibration augmenteront également. Votre respiration s’améliorera aussi….les avantages sont tellement nombreuses que ça vaut la peine d’essayer. Soyez patients parce que ça prend un certain temps avant d’être pro dans la méditation, surtout si vous avez beaucoup de traumas accumulés ou que vous êtes hyperactives.

► Connectez-vous avec le Divin, la Source, vos Guides Spirituels pour recevoir du support et de l’aide pour la guérison. La prière c’est puissant.

► Faites vos affirmations qui sont plus alignées avec la personne que vous voulez être et non l’histoire du passé. Vous devez donc vous assurez qu’elles soient au moment présent (Je suis), que ce soit seulement en positif et que ça remonte votre estime de Soi.

► Lire des livres de psychologies, de philosophie, de spiritualité et de guérison aident énormément. Je crois que les plus gros secrets de la vie se trouvent dans les livres. J’ai toujours trouvé que lire un livre de développement de Soi, c’est comme un download dans notre esprit/corps/subconscient. Il faut faire attention à ce que nous absorbons si nous voulons vraiment nous en sortir. J’ai bien hâte de vous partager mes avis sur les lectures que j’ai faites. J’adore apprendre. 🤓

►Le plus difficile (selon moi) c’est le Pardon, notre vraie libération mentale se trouve dans cet acte. Je crois en votre créativité alors trouvez un moyen de pardonner à tous, que ce soit à travers la méditation, dans votre cœur ou dans votre esprit, cette étape est inévitable. Si vous voulez être complètement libre et vous sentir plus léger pour attaquer les défis quotidiens de la vie, vaut mieux considérer le Pardon comme quelque chose d’Ultra Important.

► Utilisez vos expériences pour en faire un programme qui assiste d’autres personnes qui ont traversé des expériences similaires et qui cherchent du support. Savoir que nous ne sommes pas seules est toujours réconfortant parce qu’on se sent enfin comprises. Faites-en quelque chose de constructif et de réparateur pour l’humanité. On a besoin de vous. Vous êtes ici pour une raison plus grande que vous, n’est-ce pas excitant à savoir?

Sachez que vous êtes aimés malgré tout et que vous avez la force et le pouvoir à l’intérieur de vous pour surmonter n’importe quel obstacle. Croyez-moi car Je crois en Vous!

Image Crédit: Pixabay

Facebook : Fabyo LaLove

Instagram : DJ.Fabyola

Vous pouvez aussi m’écrire au courriel: djfabyola@gmail.com

Je vous aime!

DJFabyola ♫♪

Tous droits réservés. © 2021 djfabyolalove.wordpress.com & Radio TranscendanSe

Copyright © 2021 djfabyolalove.wordpress.com & Radio TranscendanSe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s