RETOUR À SOI #12: J’ai rencontré un mur

Publié par

Ces derniers temps j’apprends l’équilibre, je me suis encore poussée à la limite, grrrr. J’apprends! Vous savez je ne suis pas parfaite mais je ne compte pas l’être non-plus, savez-vous pourquoi? Parce que c’est quoi la perfection? Il faudrait une définition de normalité qui convient à tout le monde ou à la majorité de personne. Ensuite, avec cette définition, on pourrait trouver un accord commun sur: C’est quoi mener « une vie parfaite? ». En comprenant cela, je me dis maintenant : À chacun son histoire, son évolution, ses choix, son rythme! Ce fut le plus gros cadeau que je me suis offerte d’arrêter d’essayer de changer les gens autour de moi et renverser toute cette attention sur ce que je peux faire pour m’améliorer à la place. Les questions que je me pose sont les suivantes: Qu’est-ce que je peux changer comme habitude quotidienne qui n’est pas bonne pour moi? Comment est-ce que je peux laisser encore plus le passé où il doit rester c’est-à-dire, comment est-ce que je peux vivre plus dans le moment présent ? Comment est-ce que je peux aimer les autres un peu plus chaque jour? Faire ma part? Me mettre en première oui, toujours, mais aussi comment me rendre utile dans ce monde chaotique? Ou même Comment est-ce que je peux trouver la paix en vivant dans ce monde chaotique? Comment me libérer un peu plus de choses qui me gardent enchaînée à des vibrations qui ne sont plus en alignement avec la personne que je désire être? Voilà ? Ce sont le genre de questions que je me pose. Ensuite, je décide de prendre action même si c’est tout en désordre je fais en sorte que cela devienne une habitude de me remettre en question et de ne pas rester confortable trop longtemps. Après un burnout, on n’est plus pareil. Tu ne peux tout simplement plus vivre en faisant semblant. Pour survivre et remonter la pente, tu deviens automatiquement authentique avec toi-même et les autres. Il n’y a pas moyen de vivre autrement après ça.

Me voilà donc prête à me faire face, nous sommes nos plus grands ennemis à bien y penser. Maintenant, que tout se règle et qu’il n’y a plus de distractions, il n’y a même pas d’excuses pour que je n’évolue pas. Man in the mirror? En ce moment, oui je me sens comme ça? Je dois faire des choix de vie qui me sont bénéfiques à long terme tout en gardant mon authenticité. C’est un jeu d’équilibre et de modération la vie! C’est vraiment ça! Moi qui promouvais l’amour, je ne savais même plus comment vivre avec les autres, je ne savais pas comment vivre avec moi-même! Je ne pouvais même pas connecter avec les gens de façon saine, c’était tout le temps une lutte. Une lutte que j’aurai mené toute ma vie jusqu’à maintenant. Jusqu’à mon lâcher-prise et Non je n’ai plus envie d’être une guerrière de l’opposition ou du cynisme avancé. C’est sans issue, c’est long, c’est dark, c’est entêté, c’est lâche. Je n’aime pas ça!

Ah L’humilité est le secret derrière chaque apprentissages, erreurs, échecs, succès…sans ça on reste bloquer.

Pendant cette pause de l’esprit, je me suis trouvée devant un mur. Ce mur que j’ai rencontré et bien c’était moi-même face à mon passé, face à mon ancienne version, face au destin décidé pour moi, face à des décisions à prendre. Je n’aime pas l’abus c’est tout ce que je peux dire et en guérir demande beaucoup de temps alors parfois je me fâche. J’étais bloquée, paralysée, aucune énergie. J’avais un corps de souffrance beaucoup trop lourd pour avancer. Il fallait guérir. J’avais accumulé trop d’attaques non-guéris, trop d’abus, trop de traumatismes d’enfance et là mon aura n’attirait que le même genre d’individu. C’est dur vous savez essayer de se sauver en essayant de sauver quelqu’un d’autre. C’est quelque chose que j’ai aussi laissé tomber : Les relations sacrificielles. Même si je voulais persister dans ce chemin, mon corps ne voulait rien savoir.

J’étais programmée pour certaines choses mais cela ne représentait en aucun cas mon authenticité, qui a justement intimidé tellement de gens que maintenant j’en n’ai plus que rien à cirer ce que les gens pensent de moi. T’en as toujours un ou une qui a son vieux commentaire à passer parce qu’il ou elle n’a rien à faire de mieux de son temps. Ceux qui n’ont pas de passion sont des pros là-dedans. Peu importe. Je ne veux plus mettre mon attention où ce n’est plus bénéfique pour mon bien-être. C’est la chose la plus inconfortable d’apprendre à vivre avec des gens qui ne vont pas dans la même direction que toi en plus d’être habituée et bien dans mon isolement.

Parfois j’ai l’impression d’avoir peur de moi-même et si c’est le cas, je ne suis pas en position de blâmer ceux qui ont peur de moi. Ne pensez-vous pas ainsi parfois, avez-vous peur de la meilleure version de vous-mêmes? La version forte, sans limites, libre, accomplie, en santé? Je crois que ce qui m’a fait le plus peur pendant ce burn out c’est le fait d’avoir eu à remonter cette foutu pente 150 fois déjà et là je dois la remonter une autre fois et le pire c’est que je sais que je vais rencontrer d’autres défis donc je ne peux même plus avoir peur rendue là.

Une autre chose qui me faisait peur : Ne plus avoir un groupe de support autour de moi. Le motivateur Les Brown a dit: « It’s lonely at the Top! » En effet, quand on est prêt à faire de gros changements dans notre vie, changer nos vieilles habitudes toxiques, c’est sûr qu’il y a une période d’isolation avant de trouver d’autres personnes aussi passionnées que nous et qui sont plus alignées avec notre futur et notre authenticité. J’ai surpassé cette peur, parce que c’est de vivre en prison que d’agir selon de possibles circonstances extérieures. Je l’ai tellement fait que je ne suis plus capable de le faire et maintenant j’ai soudainement plus d’énergie parce que j’ai laissé de gros fardeaux, c’est normal. En plus, c’est plate mais certaines personnes ne peuvent tout simplement pas être contents pour les autres s’ils ne le sont pas pour eux-mêmes et c’est comme ça, c’est la vie. Donc, détruisons ces murs qui ne sont qu’une illusion, ce sont nos démons, nous sommes notre plus grand obstacle à surmonter. Je vous aime!

Credit image: PIX1861 sur Pixabay

Pour me suivre sur les différentes plateformes, cliquez sur les liens suivants :

Youtube :     DJFabyola Radio TranscenDanSe

Instagram : DJ.Fabyola

Twitter :      DJFabyola

Vous pouvez aussi m’écrire au courriel: djfabyola@gmail.com

Je vous aime!

DJFabyola ♫♪

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s