RETOUR À SOI #7: La purge

Publié par

Coucou! Ça fait déjà un ptit bout! Ces derniers temps ont été tellement drainant, je me sentais lourde et sans énergie. Après une bonne purge émotionnelle, aujourd’hui, ça va beaucoup mieux c’est pour cela que j’écris ces quelques lignes. J’ai repris des forces. Cette dépression était très sévère, une des pires parce que d’habitude après un mois ou deux ça va mieux. Ce burn out me donne des hauts et des bas en termes d’émotions. Je ressentais de grosses boules et de blocages dans le coeur. Je sais que ce sont des blessures à confronter ou traumatismes à laisser partir. C’est beaucoup moins pire en ce moment parce que les trois premiers mois, je ne pouvais pas faire grand chose, je ne pouvais pas réfléchir, je m’étais fait un blackout total, je me suis donc évadée, j’ai fui mes problèmes, j’ai fui ma guérison, j’ai fui tout simplement mais je n’avais pas la force de faire quoique ce soit honnêtement. Je me souviendrai toute ma vie de cette épisode parce que c’est le moment où j’ai su que ma vie ne sera plus celle que j’ai connue auparavant, de grands changements s’imposent.

Après la purge, j’ai soudainement senti un regain d’énergie qui me permet de recommencer le train-train quotidien sans trop d’embûches. J’ai fait la paix avec le fait que je n’ai pas eu une vie comme les personnes autour de moi, j’ai fait la paix avec mon purpose, j’ai fait la paix avec ces gens du passé qui m’ont blessé, avec qui je ne parle plus sans raison…différents chemins…Je réalisais à quel point ma vie était vraiment différente et c’est comme ça! Je devais m’entraîner. Je devais apprendre, combattre, démanteler, pratiquer, tomber, relever, tomber, relever, tomber, relever, tomber, reposer, reposer, relever tranquillement et repartir une autre fois. J’ai enfin une pause bien méritée. Je suis contente et parfois surprise d’être en vie aujourd’hui. C’était mon combat rester vivante, le truc c’est que je comprenais pas pourquoi je devais mourir? Pour qui? Je ne voyais pas que cette archanement à me voir couler, valait la peine que je cède ma place pour qui que ce soit. Je ne veux pas mourir parce que je suis qui je suis, c’est quoi l’affaire? Voyez-vous où peut aller la jalousie? Le pouvoir? L’avarice? Au moins si j’avais vu que les situations dont j’ai croisé en valaient la peine et encore là, je ne vois pas pourquoi je dois transférer quoi que ce soit à qui que ce soit. La faim ne s’assouvissait jamais. Eux: Fab, que faisais-tu pendant tout ce temps? Moi: Je nourrissais les oiseaux! Littéralement!

Une des meilleures façon de guérir de toutes formes d’abus, c’est d’en parler avec quelqu’un qui a de la compassion, comme un spécialiste, un thérapeute, psychothérapeute ou un ami (ou amie) mais j’ai mon opinion là-dessus. C’est bien du support mais je ne suis pas d’accord avec le fait de ventiler sur n’importe qui à n’importe quel moment. Nous pouvons devenir facilement des vampires d’énergie et en plus dans le monde où nous vivons en ce moment, les gens peuvent carrément être contents que vous n’allez pas bien, en plus ils peuvent aller raconter vos histoires personnelles aux autres, ou très souvent ils ne savent pas quoi dire surtout si vous leur partager des histoires traumatisantes. En effet, je n’ai pas de bonnes expériences en terme d’amitié mais je me suis faite à l’idée que je n’ai pas et n’aurai pas une vie ‘normale’. Ça me va, de toute façon je n’ai jamais voulu être un robot, une contrôlée, une zombie, une marrionnette ou une copie conforme même si cela m’a été imposé, cela n’a jamais été mon choix personnel. Qui choisirait d’être une esclave sexuelle si ce n’est pas de la volonté de quelqu’un d’autre. De toute façon tout a sa raison d’être, quand on emprunte le chemin spirituel du retour à soi, on finit par comprendre le pourquoi de certaines circonstances, je fais la paix avec tout ça parce que j’ai le droit d’être heureuse. J’y fais donc face en ce moment et comprends que cette fois-ci, ça ne me servira à rien de me dépêcher pour guérir, je me concentre sur une chose à la fois et je me force à rester dans le moment présent parce que je ne compte pas reprendre ce chemin-là de si tôt.

Image crédit: Alberta,CA, photo de James Wheeler, IG @souvenirpixels

Pour me suivre sur les différentes plateformes, cliquez sur les liens suivants :

Youtube :     DJFabyola Radio TranscenDanSe

Instagram : DJ.Fabyola

Twitter :      DJFabyola

Vous pouvez aussi m’écrire au courriel: djfabyola@gmail.com

Je vous aime!

DJFabyola ♫♪

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s